Région Lanaudière
Entête

Le Réseau FADOQ fait du SRG son cheval de bataille

 

 

Le Supplément de revenu garanti (SRG) est une prestation fédérale destinée aux aînés à faible revenu.

Les montants actuels sont largement insuffisants et ne permettent même pas aux aînés bénéficiaires de vivre au-dessus du seuil de faible revenu.

De surcroît, plus de 40 000 personnes, au Québec seulement, ne reçoivent pas le SRG, alors qu’elles y ont droit. Parce qu’elles ignorent l’existence du programme, parce qu’elles n’ont pas les ressources pour remplir les formulaires ou parce qu’elles ont honte de demander une prestation de l’État, ces aînés sont privés d’argent dont elles ont pourtant grand besoin.

 

 Campagne SRG

Le Réseau FADOQ a sonné l’alarme!

Le 21 avril dernier, le Réseau FADOQ avait organisé une manifestation dans toutes les régions du Québec afin de démontrer au gouvernement les besoins des aînés à faible revenu. Que ce soit à Québec, Saguenay, Montréal ou Trois-Rivières, des aînés étaient sortis par centaine pour sonner l’alarme. Par la suite, le Réseau FADOQ a lancé la pétition « Pour un SRG bonifié et simplifié », une campagne intensive qui a permis d’amasser plus de 40 000 signatures et l’appui de plus de 300 organismes pour forcer le gouvernement à implanter une bonification des prestations fédérales destinées aux aînés les plus démunis.

Parce que plus de 40 000 aînés au Québec ne reçoivent pas cette prestation, alors qu’ils y auraient droit, le Réseau FADOQ a également mis sur pied une ligne téléphonique de référence, la ligne FADOQ - Info SRG, et fait une campagne massive afin d’informer le plus d’aînés possible de leurs droits. La ligne a reçu plus de 1 500 appels en huit mois et le Réseau a distribué plus de 230 000 signets d’information aux aînés du Québec.

En décembre dernier, le Réseau FADOQ a rencontré Diane Ablonczy, alors ministre fédérale responsable des Aînés. Le but de cette rencontre : faire valoir les droits des aînés devant l’appareil politique fédéral.

 

 Les revendications

La bonification du programme SRG passe par quatre revendications principales, que le Réseau FADOQ martèle depuis un an :

  • Inscription automatique pour tous les aînés
  • Bonification des prestations, d’au moins 110 $/mois
  • Rétroactivité pleine et sans condition
  • Prolongation de six mois de la prestation dans le cas du décès d’un aîné en couple